Résultats
Villes les plus proches
    J’aime
    Consulter version accessible sur youtube.
    WishList
    Partagez
    Contenu

    São Vicente, l’île des arts et de l’hospitalité

    São Vicente, l’île des Arts et des Bienvenues chaleureux

    La diva de Mindelo, Cesária Évora, chantait quem ca conchê Mindelo / ca conchê Cabo Verde (ceux qui ne connaissent pas Mindelo, ne connaissent pas vraiment le Cap Vert). C’est le coup de foudre, presque chaque fois. Il est facile de tomber amoureux de Mindelo, puisqu’elle offre l’une des plus belles baies au monde. L’amour persiste à mesure que vous la découvrez.
    Le cœur d’un peuple

    Mindelo est l’une des plus grandes villes du Cap Vert et son histoire est riche des pays, des époques et des cultures, des histoires aussi qu’ont rapportés ses courageux marins, depuis le milieu du 19ème siècle. C’est par le port de la ville, Porto Grande, que l’île est reliée au reste du monde. C’est l’un des plus grands ports maritimes du pays, ainsi qu’une étape cruciale pour la plupart des échanges commerciaux transatlantiques de l’archipel. 

    C’est pourquoi Mindelo est considérée comme le cœur cosmopolite du Cap Vert et sa véritable capitale culturelle. Elle est le carrefour des différentes influences des pays comme le Portugal, l’Angleterre et le Brésil. Les diverses facettes culturelles, en particulier celles issues de ces pays, se mélangent au mode de vie africain pour façonner sa personnalité unique.
    Une journée à Mindelo

    Mindelo se lève avec le soleil, au son du doux flux et reflux des vagues s’échouant sur le rivage et la promesse d’une belle journée à garder dans nos cœurs.

    Les plus anciennes traces architecturales sont bien conservées afin de rappeler les influences portugaises et britanniques durant sa construction et son développement au 19ème siècle. São Vicente est une colonie tardive, deux siècles après l’île de São Tiago. L’ancien fusionne avec le nouveau dans une harmonie typique, l’harmonie unique de Mindelo.

    La place centrale de l’Amílcar Cabral pleine de couleurs joyeuses et vives, comme le reste de la ville, offre aussi des ornementations étonnantes. Elle offre un kiosque charmant sur une esplanade agréable, c’est un endroit où les locaux aiment se rencontrer pour discuter du quotidien ou refaire le monde. C’est aussi un endroit privilégié pour jouer et écouter de la musique.

    L’Avenida Marginal, où se trouve une réplique du monument portugais Torre de Belém, se situe sur la Laginha, la plage de la ville. En arrière-plan se dresse Monte Cara, une colline qui ressemble par sa forme à un visage humain tourné vers le ciel. Vous pouvez apprécier d’ici une belle vue de l’île.   

    Pracinha da Igreja est le lieu de naissance de Mindelo. Ici vous est révélé comment tout a commencé et c’est aussi là que vous rencontrerez la Nossa Senhora da Luz, une charmante église construite pendant la colonisation. La Rua Libertadores d’Africa, anciennement Rua de Lisboa, a des cafés et des magasins traditionnels. Elle nous rappelle combien ici les petits plaisirs comptent réellement. 

    Non loin se trouve le marché de la ville. Un autre symbole de l’ère coloniale qui est maintenant l’endroit où on offre de goûter aux saveurs de l’île.
    Sous le charme du coucher de soleil 

    Si vous passez une journée à Mindelo, vous trouverez toujours le temps de profiter d’un repos bien mérité, comme notre mode de vie nous en offre peu. Imitez donc les habitants et reposez-vous sur le pas de la porte, tandis que le soleil descend dans la mer bleue turquoise de la baie qui couvre le port maritime. Adoptez la ville qui joue des rythmes venant de presque partout. Des sérénades chantées dans ces rues depuis les jours anciens à la musique rap de la nouvelle génération ; tous les coins de rue et l’âme même de l’île vibrent au son de la musique. 

    La nuit il y a de la lumière, de la joie et... encore de la musique ! Dans les rues, les esplanades et les bars, une chaude brise éveille votre envie pour des émotions et sensations simples. Tout ici trouve sa place de manière si fluide. On entend les rythmes puissants et traditionnels des mornas et aussi le funaná et les mouvements de coladeiras. Les nuits swinguent. C’est la fête jusqu’au petit matin. 
     

    La diva aux pieds nus…  

    Cesária Évora est née à Mindelo et elle était l’une des plus belles voix du cap Vert. En fait, nous pouvons dire qu’elle chante encore si nous croyons que les chansons sont éternelles. À propos de l’île, Cesária Évora dit un jour : « Aucun endroit au monde n’est aussi savoureux que São Vicente ». Peut-être pas. 
    Quant à la saveur des mornas de Cesária, elle l’a toujours enrichi par l’intensité et le bercement de sa voix, avec un zeste de grog (liqueur traditionnelle faite d’eau, de sucre et de rhum) ainsi que ses joies et ses peines. C’est pourquoi les mornas qu’on écoute au Cap Vert sont si harmonieux et reflètent si bien l’esprit de l’île. 

    Joués avec des instruments acoustiques, ils expriment l’insularité d’un peuple fier de ses origines et aussi le romantisme et ses mystères. C’est toujours très plaisant d’écouter cette musique et de danser sur ses rythmes pour la ressentir pleinement.

    Baía das Gatas

    Sur la côte nord, à l’est de Mindelo, se trouve l’un des endroits les plus recherchés par les locaux et les touristes : Baía das Gatas (« la baie des Chats »). Vous pourrez y apprécier une anse au calme, protégée du vent par un mur de roches volcaniques, et un beau lagon formé par la mer calme et cristalline. 
    C’est aussi là que se déroule le réputé Festival musical de Baía das Gatas. Chaque année, en août, de préférence lors de la première pleine lune du mois, la baie accueille des milliers de gens, des artistes, de la world music et d’autres formes d’expression artistique.

    Le festival a été créé en 1984 par un groupe de musiciens locaux avec la volonté de mener le projet jusqu’au bout et sur un budget limité. C’était le début de l’un des événements les plus importants du Cap Vert. Un endroit qui réunit des musiciens réputés de différents pays et, bien sûr, les noms les plus en vue de la musique capverdienne comme Cesária Évora ou Tito Paris. 

    Calhau, Praia Grande et São Pedro

    Sur la côte Est, vous trouverez Calhau, un village de pêcheurs typique toujours prêt à vous recevoir les bras ouverts. Pour ceux qui vivent ici, c’est toujours un plaisir de partager tous les biens que la nature a à offrir aux visiteurs. Les locaux et les touristes se réunissent sur la plage, pour manger du poisson grillé.
    En plus des merveilleuses plages, il y a une piscine naturelle au pied de l’une des montagnes volcaniques de l’île. Pour vous y rendre, vous pouvez suivre la route qui traverse un col entre deux pics et ces volcans éteints qui font la caractéristique du paysage de l’île et participent à ses charmes.

    Praia Grande se trouve deux cols de montagnes plus loin. Avec ses longues plages de sable blanc et son eau de mer transparente, les vagues sont agitées mais parfaites pour pratiquer les sports aquatiques.
    À l’ouest, à environ 10 km de Mindelo et à proximité de l’aéroport qui dessert l’île, il y a São Pedro et sa plage enchantée en forme d’anse aux eaux calmes où le désir de se baigner est irrépressible. Un paysage aride mais sublime.


    Qu’est-ce que vaut un sourire à São Vicente ? Tout

    Morabeza. Ce n’est pas un mot facile à traduire, qui en dit tant du cœur du pays, comme le mot portugais « saudade » (désir nostalgique). Mais nous pouvons le comprendre et le ressentir. C’est surtout le sentiment d’être en paix avec le monde et d’une immense générosité. Étant comparable à ce qui est gentil, accueillant doucement ceux qui visitent l’île.

    Le peuple du Cap Vert est comme ça, y compris les fils de São Vicente. Nous pouvons le ressentir par les nombreux sourires sincères que nous recevons à notre arrivée.

    Découvrez nos destinations

    São Vicente
    Cap-Vert São Vicente
    Aventure Plage Famille Nature