Résultats
Villes les plus proches
    J’aime
    Consulter version accessible sur youtube.
    WishList
    Partagez
    Contenu

    De la rue à la discothèque

    Des rues aux discothèques

    La vie nocturne est une habitude profondément ancrée dans toute l’Espagne, mais, dans la capitale, elle atteint un niveau supérieur.

    Depuis le Moyen-Âge, les habitants de Madrid sont appelés les « gatos » (« chats »), mais ce surnom est plus vrai que jamais de nos jours : il s’agit véritablement d’une ville qui ne dort jamais. Ce cliché, souvent utilisé dans d’autres parties du monde, sonne particulièrement vrai dans cette ville. Cette tradition est principalement liée au climat : les hivers sont relativement doux et les étés brûlants. Cette chaleur explique notamment la célèbre siesta du milieu de l'après-midi, tradition qui aide à retrouver de l'énergie en fin de journée. De nombreux habitants de Madrid finissent par réaliser une bonne partie de leurs activités la nuit, étant donné que la chaleur les en empêche durant la journée !

    D’autre part,  la capitale espagnole a découvert la vie nocturne moderne dans les années 1980 : la fin de la dictature de Franco, l’ouverture du pays aux nouvelles idées et tendances et l’intégration européenne contribuèrent à transformer Madrid en une ville cosmopolite et active, attractive pour les artistes, les cinéastes, les musiciens et le monde de la bohème. Débits de boissons et établissements de loisirs se mirent à pousser comme des champignons. Ce fut le début de la fameuse Movida

    Avant de sortir

    Tout d’abord, ne songez pas un instant à aller dîner à 21 heures. Il est trop tôt. Vous trouverez les rues vides et certains établissements ne seront même pas encore vraiment ouverts. Vous devez également être conscient que la vie nocturne de Madrid est très exigeante : il peut être nécessaire de faire plus d'un repas durant soirée.

    Les bars commencent généralement à être bondés passé minuit. À partir de ce moment, vous allez commencer à voir des groupes de jeunes portés sur le botellón, autrement dit, des foules buvant dans les rues jusqu'à l'aube. Peu de gens entrent sur la piste de danse des discothèques avant 2 heures du matin.

    Enfin, un fait curieux : à Madrid, on peut passer la nuit dehors en famille. De nombreux bars, cafés et terrasses autorisent leur accès aux enfants, les restaurants sont ouverts jusqu’à l'aube, et ne soyez pas surpris si, malgré l’heure tardive, les balançoires des terrains de jeux sont toutes occupées.



    Le début de la nuit


    Les nuits à Madrid sont variées et imprévisibles, et votre expérience dépendra des lieux visités et du moment choisi pour votre visite.

    L’abondance de bars et de terrasses à tapas, ainsi que la qualité et la variété des restaurants locaux peuvent facilement vous inspirer un voyage gastronomique. Les madrilènes les plus « tranquilles » passent généralement leurs nuits dans des cafés, à rencontrer du monde dans des jardins comme au Parque Buen Retiro, ou à se promener le long du fleuve Manzanares, ce qui signifie que de nombreux lieux de cette ville sont ouverts aux familles. Vous pouvez même commencer votre nuit dans un musée : le Museo del Prado et le Thyssen sont souvent ouverts la nuit.

    Les quartiers de la Plaza Mayor, de la Puerta del Sol (notamment près de Cava Alta ou de Cava de San Miguel) et du Latina sont parfaits pour trouver les fameux bars à tapas et prendre un repas sur le pouce qui vous donnera l’énergie dont vous avez besoin pour continuer. Dans ces quartiers, vous trouverez également des bars et des discothèques pour prendre un premier verre (ou un dernier, selon l’avancement de la soirée).

    Une bonne soirée à Madrid n’est jamais complète sans une terraza, caractéristique des meilleurs établissements. Durant les chaudes nuits d’été, on ressent le besoin de prendre son repas, un verre, un café ou une cigarette en plein air (ce dernier point est particulièrement important car, en Espagne, les interdictions de fumer dans les espaces publics sont très strictes).

    Sur le Paseo de la Castellana vous trouverez des terrasses et de bons cafés, mais, à l’heure actuelle, les gens fréquentent surtout les belles terrasses de certains hôtels, restaurants et discothèques. Vous les trouverez en centre-ville et dans les quartiers comme le Paseo de Recoletos ou la Plaza de Santa Ana



    La Marcha


    Après le dîner, dirigez-vous vers les boutiques et cafés de la Calle del Espíritu Santo, qui est un autre bon  point de départ pour la marcha (l’autre nom de la vie nocturne madrilène). Le centre-ville et la Gran Vía abritent de nombreux établissements qui vont des cafés aux bars alternatifs. 

    À proximité, vous trouverez le TriBall (ne vous arrêtez pas sur l’apparence des rues alentours). Dans ce quartier, autour de la Calle de la Ballesta, bars, discothèques, boutiques et galeries d’art ont pris le relais des ateliers et autres bâtiments abandonnés (le processus de réhabilitation est toujours en cours). À proximité, se trouve le quartier de Chueca (connu pour ses bars et clubs gay) et Moncloa, une zone de discothèques qui attire de nombreux étudiants.

    La bière et le vin sont les boissons traditionnelles les plus courantes et, bien que la consommation de spiritueux ait augmenté, il faut souligner l’amour des madrilènes pour le gin tonic. Cette boisson britannique est récemment devenue très populaire en Espagne, et plusieurs bars spécialisés ont tout à coup apparu.

    Pour finir, sans musique il n’y a pas de nuit ! Après une période difficile ces dernières années (plusieurs sites ont dû fermer leurs portes en raison de problèmes juridiques et de sécurité), les clubs et les salles de musique live font de nouveau partie du circuit nocturne. Dirigez-vous vers le centre ou le quartier situé entre le Museo del Prado et la Plaza Mayor, et vous trouverez un peu de tout : jazz, blues, folk, musiques du monde et flamenco traditionnel ainsi que pop/rock, avec des concerts d’artistes internationaux.

    Outre les concerts et les représentations, n’oublions pas la piste de danse : si vous souhaitez bouger votre corps au son de la techno, de la house ou d’autres beats sélectionnés par les DJ, il vous suffit de faire votre choix entre les 249 clubs et discothèques !



    Rentrer chez soi en toute sécurité

    Finalement, l’aventure prend fin avec l'épuisement, la fermeture des établissements ou le lever du soleil. Il est temps de revenir à votre point de départ après une nuit d’excès et de rires, et vous avez certainement besoin d'un transport. Plusieurs options existent : Le métro de Madrid est ouvert jusqu’à deux heures du matin et les taxis ne manquent pas. 

    De plus, la plupart des boîtes de nuit de Madrid étant situées dans et autour du centre-ville, vous avez peut-être la possibilité de rentrer chez vous à pied. L’important est de rentrer en toute sécurité, de vous reposer... et de reconstituer votre énergie pour la prochaine movida : après tout, vous ne pouvez pas tout faire en une seule nuit !

    Trouvez l’inspiration grâce à nos suggestions

    Découvrez nos destinations

    Madrid
    Espagne Madrid
    Aventure Famille Culture Vie nocturne