Maroc - Errachidia-Ouarzazate

Maroc - Trois journées merveilleusement gastronomiques avec le talentueux chef Vítor Sobral.
Tout d'abord, une soupe froide de pastèque et de tomate aux olives et aux dattes. Puis de l'agneau sauce aubergine, champignons et légumes sautés aux amandes grillées. Enfin, un flan au thé vert, épicé de citron vert, sirop de carotte, gingembre et eau de fleur d'oranger. Quoi de plus délicieusement marocain ? Où ? Au Kasbah Hotel Tombouctou à Merzouga, avec des plats créés par Vítor Sobral, consultant gastronomique pour TAP, et son assistante Sofia Oriana. La magie culinaire dans le désert du Sahara.

La veille, nous avions pris un vol direct de Lisbonne à Casablanca, pour partir ensuite à Errachidia, à environ 500 kilomètres à l’ouest de Marrakech, où nous avons été accueillis par le clair de lune. Après un bref repos, un petit déjeuner copieux et une matinée au marché de Rissani, où nous sommes allés nous approvisionner en produits frais pour les plats d'inspiration régionale, nous étions impatients de partir. (Certains membres du groupe ont fait un peu plus de shopping, bien sûr ! - après tout, nous étions au Maroc - tandis que d'autres étaient partis à la recherche d'un expresso comme de vrais portugais). Sur la route vers l'oasis de Tisserdmine - Ai-je mentionné la température qu'il faisait ? En fin de matinée, il faisait 40 degrés C, modérés uniquement par la climatisation des jeeps ; notre jeune chauffeur Hassan nous a mis en mode vacances et voyages avec de la musique marocaine, un apéritif parfait pour un premier repas à Tisserdmine, sur cet itinéraire conçu par l'Office national marocain du tourisme et le groupe hôtelier Xaluca avec TAP.
Là-haut

Je vous avais parlé de Merzouga. Ce bon repas était une bonne préparation pour le lendemain. Nous sommes repartis pour le désert et nous nous sommes rendus dans une carrière de fossiles à Arfoud qui, il y a des milliers d'années, était autrefois une mer. Nous avons vu le lac Merzouga et les flamants roses, avant de visiter les lotissements communautaires Berbères, chaque famille ayant sa propre parcelle de terre, puis nous avons visité les palmeraies – nous sommes à la fin du mois de septembre, début octobre et c'est bientôt la saison des récoltes. Nous avons profité d'un moment de contemplation autour d'un thé vert accompagné de fruits secs, avant de rejoindre la caravane de dromadaires qui nous a conduits jusqu'à la plus haute dune de l'Erg Chebbi (les plus grandes mesurent jusqu'à 150 mètres de haut) pour admirer le coucher de soleil, près de la frontière avec l'Algérie. Malheureusement, le soleil s'est caché derrière les nuages, mais la randonnée au rythme des chameaux, qui sont très lents et dociles, en valait la peine.

Et où passer la nuit ? Nous avons passé la nuit dans des tentes appartenant aux Bivouacs Xaluca (dans l'Erg Chebbi), qui semblaient plutôt surréalistes car elles ont une vraie salle de bain, des lits king-size, des lampes et des tonnes de tapis, à l'intérieur comme à l'extérieur. C'est à l'extérieur que se déroulaient toutes les activités. À côté du feu de joie, il y avait un barbecue et un immense comptoir, où, une fois de plus, Vítor et Sofia ont préparé une version showcooking de notre dîner. Certaines personnes aidaient, d'autres parlaient, d'autres dansaient. La table était chargée de poulet et d'agneau, de salades, de couscous aux champignons, d'aubergines et de pois chiches au chou-fleur et aux amandes. Et les étoiles de la soirée ? Quel ciel étoilé !

Action !

Ouarzazate est également connue pour être la porte d'entrée du désert. Nous avons laissé l'Erg Chebbi derrière nous et parcouru 350 kilomètres le long des somptueuses montagnes de l'Atlas. Vous avez le temps pour des détours, qui sont d'ailleurs fortement recommandés. Les fameuses Gorges du Dadès, avec ses paysages arides rougeâtres contrastés par les arbres fruitiers en bord de rivière, sont l'un des plus beaux décors que j'aie jamais vu. Nous avons également visité l'oasis de Skoura que nous avons traversée pour visiter la Kasbah Amridil.

Les décors de Ouarzazate, naturels et fabriqués par l'homme, sont très connus. Vous les avez certainement déjà vus, même sans vous en apercevoir, dans des films comme "Le Dianant du Nil" (1985) et "Gladiateur" (2000), ou dans des scènes de la ville de Pentos de la série "Game of Thrones", parmi toutes les œuvres tournées dans l'un des plus grands espaces de ce genre dans le monde, les Studios Atlas, société fondée en 1983 (inspirée de "Lawrence d'Arabie" tourné en 1962 dans ce même endroit). Après cette visite passionnante, nous avons prolonger le plaisir avec un déjeuner à Dar Rita, la maison d'hôtes créée par les frères et sœurs Rita et João Leitão, qui ont quitté le Portugal pour le Maroc il y a plus de dix ans. João assume à merveille son rôle de guide pour être votre compagnon de voyage idéal, une encyclopédie ambulante de la culture marocaine. En fin d'après-midi, nous avons profité du coucher de soleil au ksar d'Aït-Ben-Haddou (village fortifié), et cette fois-ci sans nuage ! La fin parfaite.

 

Par Rita Cardoso  © up-tap inflight magazine


(Voir l'article dans UP Magazine, édition de février 2020)

Trouvez l’inspiration grâce à nos suggestions

Découvrez nos destinations

Casablanca
Maroc Casablanca
Aventure Culture Gastronomie Nature
Saint-Jacques-de-Compostelle
Espagne Saint-Jacques-de-Compostelle
Culture Gastronomie Vie nocturne