Résultats
Villes les plus proches
    J’aime
    Consulter version accessible sur youtube.
    WishList
    Partagez
    Contenu

    Le paradis en bleu et doré

    Le paradis en bleu et doré

    Au sud s’étendent de longues plages infinies de sable fin et doré ; au nord s’élèvent des montagnes vivifiantes offrant de grands espaces à découvrir. Porto Santo est sans aucun doute la destination idéale pour ceux qui recherchent le calme dans un lieu d’une extraordinaire beauté.
    Porto Santo évoque immédiatement ses grandes plages qui lui valent le surnom d’« île dorée ». Avec ses 9 km de sable fin doré et sa mer bleue et calme, la plage de Porto Santo , est parfaite pour les amoureux du soleil et de la mer.

    Le climat est stable et sec et généralement assez chaud pour profiter de la plage toute l’année. Les températures varient entre 18 ºC et 22 ºC ; elles descendent rarement au-dessous de 17 ºC en hiver et ne dépassent pas 25 °C en été.

     
    Porto Santo convient parfaitement pour des vacances en famille ou pour fuir les grands centres urbains et l’agitation de la vie quotidienne. Ici, le mot-clé est la tranquillité. Même pendant les mois d’été, lorsque l’île est envahie par les touristes, il est possible de profiter pleinement de la plage car l’étendue de sable est si vaste que chacun peut y trouver sa place.
    La version la plus connue de l’histoire raconte comment, en 1418, un orage a surpris les navigateurs Infante D. Henrique, Bartolomeu Perestrelo, João Gonçalves Zarco et Tristão Vaz. Les navigateurs ont alors changé de route et dévié de leur itinéraire d’origine. Après des jours à dériver en mer, ils ont fini par atteindre une île qu’ils ont baptisée Porto Santo.

    Une autre version renvoie au siècle précédent, lorsqu’un navire a trouvé refuge sur l’île lors d’un violent orage. Dans cette histoire, l’île s’appelait déjà Porto Santo avant que les Portugais ne commencent à la peupler. D’après « l’Atlas Medicis », cela s’est produit autour de l’an 1370.

    Située dans l’océan Atlantique, Porto Santo est la deuxième plus grande île de Madère. Elle compte un peu plus de 5 000 habitants. Elle ne comporte qu’une seule ville appelée Vila Baleira, qui a atteint le statut de ville en 1996.

    Le caractère unique de Porto Santo tient notamment à la variété de ses paysages réunis dans un si petit espace.

    Vers le nord, il est possible de respirer l’air frais des montagnes et d’apprécier la beauté naturelle d’un environnement véritablement bucolique.

    Vous pourrez facilement explorer tout l’intérieur de l’île, où vous découvrirez des points de vue et des coins surprenants. Le mieux à faire est de parcourir à pied les sentiers balisés. Vous pouvez également effectuer votre visite en randonnée ou à vélo.
    Si vous choisissez d’explorer l’île à pied, vous pouvez suivre des chemins balisés, tels que l’itinéraire Vereda do Pico Branco e Terra Chã, long de 2,7km et promettant 1h30 de marche.  

    Sur ce parcours, vous pourrez apprécier plusieurs points de vue naturels desquels vous aurez vue sur l’ensemble de l’île de Porto Santo : Calhau da Serra de Dentro, Pico do Concelho, Ilhéu de Cima, Pico do Maçarico, Portela, Rocha de Nossa Senhora, Pico Ana Ferreira, Espigão dos Morenos, Calheta et Ilhéu de Baixo.

    Vous pouvez aussi choisir le chemin Vereda do Pico Castelo qui, selon l’itinéraire choisi, est long de 3,2 km ou 4,6 km, pour 1h30 ou 2h15 de marche. Cet itinéraire vous permet aussi de voir de près la faune de l’île en observant les différentes espèces d’oiseaux.

    Dans la partie sud de l’île, au-delà des plages de sable doré, faites l’expérience de la randonnée qui va de Vila Baleira à Ponta da Calheta, l’un des points de passage obligatoire à l’extrémité sud de l’île. En plus des paysages époustouflants où se mêlent le bleu clair de la mer et les chaudes couleurs du sable, vous pourrez y voir l’île de Madeira par beau temps.

    Il n’y a pas de meilleure manière d’apprécier la fin d’après-midi à Porto Santo que par une marche le long de la plage de Ponta da Calheta, et de profiter de toute la beauté du paysage avec le bruit des vagues pour guide. Ouvert en octobre 2004, le Golf de Porto Santo a été dessiné par le champion de golf espagnol Severiano Ballesteros et est rapidement devenu une référence. Le cours est classé dans le Top 100 des meilleurs parcours de golf en Europe depuis plusieurs années déjà.

    Le parcours du Golf de Porto Santo conçu minutieusement s’étend sur deux zones célèbres pour leur beauté et leur caractéristique uniques : la zone Nord qui se distingue par ses falaises et la zone Sud connue pour abriter plusieurs lacs le long de son parcours.

    Le parcours a été réalisé pour se fondre harmonieusement dans le paysage et respecter l’écosystème, afin de conserver la végétation et les différents lacs.
    Selon l’organisation du parcours, l’itinéraire sud ressemble au style des meilleurs parcours américains, avec de nombreux lacs et la plage pour décor. Il exige un jeu long, précis. L’abondance des lacs placés stratégiquement est un test pour la concentration du joueur.

    L’itinéraire nord est relevé avec ses hautes falaises et offre les meilleurs ingrédients des liens britanniques avec des scénarios étonnants. C’est pour le joueur un défi unique. Les trous 13, 14 et 15, situés le long de la falaise sont parmi les plus difficiles. Les joueurs peuvent y contempler des paysages magnifiques sur la mer et le littoral.

    Les paysages sublimes et l’exigence du parcours font du Golf de Porto Santo une attraction tant pour les joueurs professionnels que pour les joueurs moins expérimentés. Ce musée est né d'un fait historique curieux : Christophe Colomb vécut à Porto Santo où il imagina la plus importante découverte de l’histoire, l’Amérique. Cet explorateur n’était autre que Christophe Colomb, qui vécut sur l’île entre 1479 et 1481. À cette époque, il rencontra sa future femme, Filipa Moniz, fille de Bartolomeu Perestrello, explorateur et capitaine donateur de l’île.

    C’est à Porto Santo que Christophe Colomb augmenta ses connaissances en cartographie et navigation et planifia le voyage de découverte de l’Amérique. La maison où il vécut fut transformée en Casa Colombo - Museu Porto Santo, qui vaut la peine d'être visité.

    Le musée ouvrit en 1989 et vous pourrez en apprendre plus sur l’expansion maritime portugaise et Christophe Colomb, les liens de sa famille avec Porto Santo, et découvrir ses notes du voyage vers l’Amérique. L’empire colonial néerlandais et la société néerlandaise de galions « Slot ter Hooge », qui sombra en 1724 au nord de l’île de Porto Santo, sont parmi d’autres questions que vous pourrez découvrir en détail dans ce musée.
    On dit généralement que plus les recettes de cuisine sont traditionnelles, plus les aliments sont savoureux.

    Comme dans le reste de l’île de Madère, vous trouverez ici les très typiques et uniques gâteaux de Caco (Bolo do Caco) et gâteaux au miel (Bolo de Mel). 

    Bien que le nom de gâteau de Caco suggère qu’il s’agit d’un dessert, mais c’est en fait un pain de blé typique de la région de Madère qui peut être consommé à l’apéritif comme accompagnement ou en plat principal.

    Une fois à Porto Santo, il ne vous sera pas difficile de goûter ce pain, car il est servi au menu de tous les restaurants et à toutes les fêtes et festivals populaires.

    Le gâteau au miel est fait avec du sucre de canne, du miel, des fruits séchés et des épices. Il est traditionnellement servi à Noël et n’est fait qu’à ce moment, puis conservé jusqu’à l’année suivante, car l’une de ses particularités est de se conserver très longtemps.

    Son origine remonte à l’époque où la région de Madère était un grand producteur de sucre, mais sa production reste encore très courante aujourd’hui.

    Découvrez nos destinations

    Porto Santo
    Portugal Porto Santo
    Aventure Plage Idylle